REFLEXION SUR LA SOLENNITE DU SAINT SACREMENT

le 29/05/2016 à 11h48

En ce dimanche du très Saint Sacrément, le Christ se donne à nous comme nourriture. Ce cas n’est pas fortuit. Je voudrais orienter cette réflexion sur cette solennité par rapport au sens que nous devons avoir sur le Saint Sacrément. La perspective de l’évangéliste Marc (14, 17-25) sur l’annonce de la trahison du Christ par Judas me paraît adéquate. Jésus est entouré de ses disciples ; il leur annonce cette mauvaise nouvelle, pour les disciples la tristesse s’installe. Mais, Jésus va transformer cette tristesse qui hante ses disciples en une ambiance de joie, en une mission. Cette mission est de perpétuer sa présence. Et cela, il le fait de manière prophétique et symbolique. Il le fait sous forme de pain brisé en miette ; geste que tout chef de famille juive fait lors d’une cérémonie importante. Il brise le pain disant : ceci est mon corps, livré pour vous. Ici, Jésus donne le sens de sa mort. Donnant son corps brisé pour le salut du mondé.

Ensuite, il prend la coupe de vin et dit : c’est le sang de la nouvelle alliance. Le Christ invite en fin ses disciples à perpétuer ce geste prophétique et symbolique en se donnant à son service pour les autres. Jésus institue le Saint Sacrément pour imitation. Nous devons imiter ce qu’a fait Jésus pour servir au salut de l’humanité, au salut des âmes. C’est la mystique du service. Le Christ nous envoi « eucharistier » le monde c’est-à-dire, nous donner pour servir les autres, pour libérer ceux qui sont accablés et opprimés. Nous «  eucharistier » pour travailler à lutter contre les injustices sociales et aider les pauvres à quitter ce mal que Jésus à éradiquer en Galilée lors du printemps galiléen. Ne nous contentons pas seulement de vénérer ou d’adorer le Saint Sacrément, mais sortons de nos illusions pour nous donner, pour « eucharistier » le monde. Demandons la grâce de l’Esprit Saint pour que nous soyons des véritables continuateurs et imitateurs du Christ.

                                                                                     Eric Ndonda Mbemba, Sj.

Retour à la Liste des Articles