Nouvelles:


Page 1 2 3 4

DE LA PRÉSENCE DE LA GROTTE MARIALE AU NOVICIAT JÉSUITE SAINT IGNACE

le 28/09/2017 à 16h57

a. De Marie à Dieu le Père

Le désir d’avoir la grotte mariale à côté d’eux, c’est-à-dire au Noviciat Saint Ignace de Kena, n’habitait pas seulement les novices, mais aussi certains formateurs des novices. Confrontés pendant plus de deux ans à des difficultés financières, ces derniers ont enfin, grâce à des personnes généreuses, réussi à réaliser le samedi 06 mai 2017, leur désir. N’est-ce pas un désir suscité et réalisé par la Très Sainte Vierge Marie elle-même ? Les novices n’accomplissaient-ils pas par-là, comme Saint Jean apôtre, la dernière mission donnée par le Maître, Christ et Seigneur juste un peu plutôt avant son dernier souffle ?...

lire la suite

Faites-le quand même...

le 05/07/2017 à 11h51

Les gens sont souvent déraisonnables, illogiques et centrés sur eux-mêmes, Pardonne les quand même...
Si tu es gentil, les gens peuvent t'accuser d'être égoïste et d'avoir des arrières pensées,
Sois gentil quand même...
Si tu réussis, tu trouveras des faux amis et des vrais ennemis,
Réussis quand même...
Si tu es honnête et franc, il se peut que les gens abusent de toi,
Sois honnête et franc quand même...
Ce que tu as mis des années à construire, quelqu'un pourrait le détruire en une nuit,
Construis quand même...
Si tu trouves la sérénité et la joie, ils pourraient être jaloux,
Sois heureux quand même...
Le bien que tu fais aujourd'hui, les gens...

lire la suite

VERTU DU MOIS

le 23/01/2017 à 10h41

LA PURETE DE CŒUR

Ce mois de Janvier 2016, nous sommes invités à réfléchir et à méditer sur la vertu de la pureté de cœur.

La pureté de cœur, selon le Père LOUIS LALLEMANT[1], « consiste à n’avoir rien dans le cœur, qui ne soit tant soit peu contraire à Dieu et à l’opération de la grâce »[2]

En effet, Dieu en créant l’homme et la femme voudrait disposer entièrement de leur cœur et de leur âme pour pouvoir y agir pleinement,  c’est – à – dire, y manifester sa bonté, son amour. Cependant ce qui fait obstacle à cette action de grâce de Dieu en l’être humain, ce sont ces souillures. Les souillures sont l’ensemble des actes et des...

lire la suite

Le danger des richesses

le 19/08/2016 à 20h13

Le danger des richesses

Saint Augustin d’ajouter « plus près de toi mon Dieu j’aimerais reposer c’est toi qui m’a créé et tu m’as fait pour toi mon cœur est sans repos tant qu’il ne repose pas en toi »[1]. C’est à la lumière de cette parole de sagesse que nous ouvrons notre méditation sur le danger des richesses en Mt 19, 23-30, texte que nous propose l’Eglise comme nourriture spirituelle en ce jour.

Ce texte fait suite à la rencontre de Jésus avec le jeune homme riche qui recherchait la perfection. Il s’en retourna tout triste parce qu’il avait beaucoup de biens qu’il ne voulait pas s’en séparer pour entrer dans le royaume des cieux. Nous croirons...

lire la suite
Page 1 2 3 4
histoire d'un Saint Jésuite

Saint Pierre Canisius (fêté le 27 avril)



Peter Canisius (Peter Kanis, of Peter D’Hondt 1521-1597) est honoré comme Docteur de l’Eglise, à cause de sa défense héroïque du catholicisme par son enseignement, sa prédication et les catéchismes qu’il écrivit. Il était aussi un des géants de la jeune Compagnie, comme premier provincial de la Germanie, une fonction qu’il occupa pendant 14 ans. Homme d’une grande énergie, il fonda 18 collèges, écrivit 37 livres, et ses catéchismes connurent 200 éditions rien que pendant sa vie.
Il est né à Nimègue aux Pays-Bas, il a étudié à Cologne, où il obtint une Maîtrise en 1540. Il abandonna son plan original de rester à cette université et d’étudier la théologie, quand il apprit qu’un nouvel ordre religieux était en train de naître, la Compagnie de Jésus. Un de ses fondateurs se trouvait à Mainz, le père Pierre Favre, Peter Canisius s’y rendit pour le rencontrer. Le père Favre fut impressionné par son potentiel, et accepta de lui donner la retraite de 30 jours, connue sous le nom d’«Exercices Spirituels». Dès la deuxième semaine Canisius fit une élection et décida de demander son admission dans la Compagnie; le père Favre l’accepta comme novice le 8 mai 1543, le jour de son 22ème anniversaire.
Canisius retourna à Cologne pour terminer ses études de théologie et a été ordonné prêtre en 1546. Déjà avant d’être ordonné il a enseigné L’Ecriture Sainte et publié une nouvelle édition des textes de Cyril d’Alexandrie et de Léon le Grand. Ensuite il fut consultant théologique du cardinal Otto Truchess au Concile de Trente, après quoi il se rendit à Messine en Sicile, pour enseigner au tout premier collège fondé par la Compagnie.
En septembre 1549 le pape Paul III lui demanda de retourner en Allemagne pour prendre la tête d’un effort pour défendre l’Eglise contre les attaques des réformateurs. Le jeune jésuite reçut la tâche presqu’impossible d’arrêter les défections des catholiques et de regagner ceux qui avaient déjà abandonné l’Eglise. Le père Canisius alla tout d’abord à Ingolstadt en Allemagne et établit un modèle d’action qu’il suivrait aussi ailleurs. Il commença par enseigner à l’université, mais en même temps il fit de gros efforts pour prêcher, ce qui lui permettait d’expliquer les vérités fondamentales à partir de la chaire. Ses efforts eurent un impact immédiat sur les catholiques de la région.
Ensuite il a enseigné et prêché à Vienne, Prague et Fribourg. Il a aussi fondé des séminaires et des collèges. Pendant son séjour à Vienne, le père Canisius composa son premier catéchisme, pour lequel il est célèbre. Ecrit en latin, ce Sommaire de la Doctrine Chrétienne a été publié en avril 1555 et développait surtout les points controversés entre catholiques et protestants. Destiné à des étudiants d’université il fut suivi d’autres versions plus courtes et destinées aux élèves du secondaire et pour des enfants.
En tant que premier Provincial d’Allemagne, il apporta une grande contribution à la manière de gouverner dans une région qui comprenait la Souabe, la Bavière, l’Autriche et la Hongrie. Il visita les maisons jésuites, supervisa le développement de la Compagnie et fit de la Compagnie une force de premier plan de la Contre Réforme. Il participa aussi à des réunions œcuméniques comme celle de Regensburg en 1556-1557, et retourna au Concile de Trente en mai 1562.
Saint Pierre Canisius eu une vie pleine et mourut paisiblement en1597 à Fribourg en Suisse, à l’âge de 76 ans.

Initialement regroupé et édité par: Tom Rochford, SJ Traducteur: Guy Verhaegen

Tiré de: http://www.sjweb.info